Délais de paiement : record battu.

Ce trimestre, le nombre de jours de retard paiement entre les entreprises françaises bat un nouveau record, 13,3 jours en moyenne.

Les délais de paiement effectifs sont en augmentation constante depuis 10 ans et engendrent un important encours de crédit inter-entreprises.

Toutes les analyses le démontrent, les délais de paiement sont encore trop longs en France.

Et cela se chiffre : on estime qu’il manque 10 à 13 milliards d’euros dans les caisses des petites et moyennes entreprises.

Pourtant, en 2008, la loi LME a fixé les délais de règlement contractuels maximum, à compter de la date d’émission de la facture. La plupart des entreprises ne seraient donc pas encore en règle avec la loi LME.


Rappel : La LME – Loi de Modernisation de l’Economie

Depuis le 1er janvier 2009, le délai convenu entre les parties pour régler les sommes dues ne peut dépasser soit 45 jours fin de mois, soit 60 jours calendaires à compter de la date d’émission de la facture. Les parties doivent donc choisir l’une ou l’autre de ces modalités. Pour le décompte des 45 jours de fin de mois, deux pratiques sont admises :

  • La première consiste à comptabiliser les 45 jours à compter de la date d’émission de la facture, la limite de paiement intervenant à la fin du mois au cours duquel expirent ces 45 jours ;
  • La deuxième méthode consiste à ajouter 45 jours à la fin du mois d’émission de la facture.

Le client qui ne respecte pas ces délais encourt, théoriquement, une amende de 15 000 €.


Malgré ces efforts réglementaires, la France reste en queue de peloton, par rapport au continent européen.

Seules 38% des entreprises françaises paient leur fournisseur sans jour de retard. Le non respect des délais de paiement reste, ainsi, l’une des principales préoccupations des chefs d’entreprises, notamment ceux qui sont à la tête des PME.

Un quart des faillites leur serait imputable.

Léa

Léa est Directrice Marketing de Finexkap. Pour répondre aux besoins de ses clients, Léa connait tous les contrats en place pour l'accès au crédit des TPE PME (et pourquoi Finexkap est meilleur !)

Paris