Les FinTech vont révolutionner le financement grâce à la data | Finexkap
28 septembre 2016

Les FinTech vont révolutionner le financement grâce à la data

Dans un processus de financement, la grande majorité des théories financières appliquées par les banques sont basées sur des analyses d’états financiers statiques, ce qui est tout à fait logique. Cependant, ces modèles utilisés depuis plusieurs années gardent une part importante d’incertitude qui lèse les clients.

Des analyses pertinentes mais incomplètes

En effet, lors de l’étude d’un dossier, les banques se basent sur plusieurs ratios : des calculs à partir des états financiers d’une entreprise. Ces états financiers disent beaucoup d’une entreprise : ils expliquent les flux, ils exposent la structure de la dette de l’entreprise, ils détaillent ses actifs.

Cependant, ils présentent des limites : ils ne peuvent par exemple pas prévoir si une créance sera remboursée, ou alors si un secteur va connaître une croissance exceptionnelle grâce à une réglementation favorable.

L’incertitude est défavorable au client

Et c’est là qu’intervient le problème d’information. La banque qui décide de l’octroi d’un financement doit se baser sur les informations à sa disposition pour contrôler les risques. Le banquier ajustera par exemple le taux qu’il propose à une société en fonction de son endettement.

En revanche, les risques qui ne sont pas quantifiables avec les informations recueillies par les banques sont nécessairement répercutés soit sur les pertes potentielles de la banque, soit sur le taux qu’elle applique.

Dans une situation de concurrence pure et parfaite, les banques chercheraient un point d’équilibre satisfaisant les attentes des clients en termes de prix et les exigences de rendement. Mais l’industrie bancaire française est un oligopole concentré sur quelques acteurs historiques dont les clients ont des besoins de financement absolus, ce qui réduit considérablement l’intensité concurrentielle du secteur.

Le résultat est que cette incertitude est très largement répercutée sur les prix pratiqués, au détriment des clients.

Afin de réduire les prix des services de financement pour les entreprises comme pour les particuliers, il faut donc à la fois intensifier la concurrence dans le secteur bancaire, mais aussi réduire l’incertitude dans l’étude des décisions de financement via l’innovation dans la collecte, le traitement et l’analyse des données.

La révolution viendra des FinTech

Il est d’ailleurs curieux de voir qu’à l’heure d’internet et du big data, certaines banques demandent encore des dossiers papiers (donc non exploitables informatiquement)…

Les FinTech ont bien compris que les données étaient un levier capital pour proposer un meilleur service à leurs clients. Parce qu’elles reconstruisent des services financiers de zéro, elles sont moins contraintes par le poids d’infrastructures informatiques déjà lourdes et sont plus en mesure d’innover dans l’analyse des données. A terme, ces innovations dans la data auront un impact direct bénéficiant aux clients.

Proposer des services avec une meilleure expérience utilisateur, à des prix moindres : c’est la promesse de révolution du secteur financier que portent les FinTech.

Alexandre

Alexandre est Business Developer chez Finexkap. Il est convaincu que la technologie va révolutionner le financement de l’économie réelle. Contactez-le : aa@www.finexkap.com

Les informations fournies dans ce site sont de nature publicitaire, à l'exclusion de toute proposition contractuelle ou pré-contractuelle. En aucun cas ce site ne pourrait être constitutif de démarchage bancaire et financier au sens du Code monétaire et financier. Toute communication de support contractuel ou précontractuel ne pourra être effectuée qu'à la demande de son destinataire.
Ce site est uniquement destiné à la promotion du service d’acquisition de créances proposé par Finexkap AM. Il ne constitue aucunement et ne saurait être considéré comme constituant une offre d’investissement, ni une communication à caractère promotionnel, ou comme destiné à solliciter l’intérêt du public en vue de la souscription de parts des fonds, en France et hors de France.
La souscription des produits d’investissement est réservée aux investisseurs professionnels au sens de l’article L. 411-2 du Code Monétaire et Financier.
Finexkap AM est une société de gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro GP-14000044 (Consulter le site de l’AMF)